DARD (F.)


DARD (F.)
DARD (F.)

DARD FRÉDÉRIC (1921- )

Fils d’un petit industriel, Frédéric Dard naît en 1921 à Jallieu (Isère). À dix-sept ans, il travaille comme journaliste au Mois de Lyon. Devenu le secrétaire de l’humoriste Marcel E. Grancher, il collabore, de 1940 à 1944, à divers journaux repliés dans la région lyonnaise, publie contes, nouvelles et un premier roman, Monsieur Joos (prix Lugdunum, 1941). C’est un éditeur lyonnais qui publie le premier roman signé San-Antonio: Réglez-lui son compte (1950), qui ne connaît qu’un succès restreint. Installé à Paris, Dard entame alors sous son vrai nom une longue série de romans policiers: Du plomb pour ces demoiselles (1951), Les salauds vont en enfer (1951), Le bourreau pleure (grand prix de la littérature policière, 1957), etc. La plupart seront adaptés au cinéma. Au rythme de trois ou quatre titres par an, il poursuit parallèlement la saga des San-Antonio, laquelle obtiendra un succès phénoménal, au point d’occulter à peu près totalement les romans signés Dard...

Exemple signifiant de schizophrénie littéraire, Frédéric Dard perpétue la tradition du roman populaire héritée du XIXe siècle. Côté Dr. Jekyll, Dard écrit des romans sombres, aux situations fortes, au suspense étouffant, sur le thème de l’engrenage: un homme quelconque, en proie à un amour fou, devient le jouet d’une machination criminelle (Le Monte-charge , C’est toi le venin ). Côté Mr. Hyde, San-Antonio pratique le défoulement total, la destruction systématique du langage et des structures conventionnelles de la narration (Le Standinge selon Bérurier , Les morues se dessalent , Le Silence des homards ). L’écriture est un déluge torrentiel de calembours, de contrepets, d’argot inventé et de néologismes burlesques. Le héros-narrateur est flanqué d’un adjoint grotesque, Bérurier, «hénaurme» et scatologique, hybride d’Ubu et de Sancho Pança, et d’une foule de personnages tératologiques.

Le cycle San-Antonio, continuellement réédité et diffusé à des millions d’exemplaires, a fait l’objet de nombreux travaux universitaires et constitue un extraordinaire phénomène éditorial. Son auteur «bicéphale» a même tenté l’impossible mariage Dard - San-Antonio avec Y a-t-il un Français dans la salle? (1979).

Si les intellectuels voient en San-Antonio le «Rabelais des Temps modernes», on peut également retrouver dans son œuvre la tradition satirique du Guignol lyonnais.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dard — dard …   Dictionnaire des rimes

  • DARD — XW JA M 稜R (1721 1785) Poète et musicien, Khwaja Mir, dont le pseudonyme Dard signifie douleur, appartenait à une famille de mystiques. Il passa sa vie dans la retraite sans quitter Delhi, en dépit du sac et des massacres qui s’y produisirent de… …   Encyclopédie Universelle

  • dard — dard; stan·dard·iz·able; stan·dard·iza·tion; stan·dard·ize; stod·dard; stan·dard; …   English syllables

  • dard — DARD. s. mas. Sorte d arme qui se lance avec la main. Jeter un dard. Lancer un dard.Dard, en termes de Jardinage. Voy. Pistil …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Dard — On rencontre surtout le nom dans l Allier. Il s agit sans doute d un nom de personne d origine germanique formé sur la racine tart (= javelot), qui est elle même à l origine de *darod, dont est tiré le nom commun dard, mentionné vers 1080. On… …   Noms de famille

  • dard — DARD. subst. m. Sorte d arme qui se lance avec la main. Jetter un dard. lancer un dard …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Dard — Dard, bei den Türken u. slawischen Völkern Wurfpfeil, Wurfspieß …   Pierer's Universal-Lexikon

  • dard — Mot Monosíl·lab Nom masculí …   Diccionari Català-Català

  • Dard — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Dard », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Dard est un nom commun et un nom de famille… …   Wikipédia en Français

  • dard — I. Dard, m. Est un baston de guerre ayant la hante menuë et courte, ferré d un fer long et large à la proportion, qui est brandi et jetté d eslans, Missile, Hastile, Mot et arme communs aux Irlandois et Biscayns, l Espagnol et l Italien disent… …   Thresor de la langue françoyse